cyberplus retrogaming console dreamcast
Jeux vidéos et gaming

Le retrogaming et la dreamcast

La Dreamcast… Console de rêve? Rien qu’a l’évocation de son nom, les poils s’hérissent sur nos bras. En même temps, elle représentait à l’époque le rêve ultime de tous les gamers : puissante, innovante, dotée d’un line-up très intéressant qui s’étoffait de mois en mois… Malheureusement, une ombre est venue entacher ce tableau parfait; il semblerait en effet que certaines licences Sega et pas des moindres aient perdu de leur superbe sous le règne de la petite reine blanche ! Jetons un oeil sur le classement suivant pour constater l’étendue des dégâts.

5-VIRTUA FIGHTER 3D
Le retour compromis du Roi
Virtua Fighter 2 s’étant imposé en maître sur le terrain fertile de la baston 3D, sa suite se devait d’être aussi éclatante. Si Virtua Fighter 3 aura fait forte impression lors de sa sortie arcade, son arrivée trop tardive sur Dreamcast (le jeu était initialement prévu sur Saturn) n’a pas vraiment provoqué la claque espérée, d’autant plus que la concurrence qui arrive derrière a de quoi le faire trembler : Tekken, SoulCalibur, etc. . Virtua Fighter 3tb reste un excellent jeu de combat et un épisode de la série vraiment réussi, mais le soufflé est un peu retombé depuis VF2.

4-SONIC ADVENTURE
La 3D, un pari risqué?
Mettons les choses au clair: Sonic Adventure est beau, frais et marque un impact formidable dans l’évolution du hérisson bleu. Seulement voilà, la maniabilité a indéniablement souffert lors du passage en 3D; Sonic brille toujours par sa vitesse et son fun, mais la précision millimétrée des opus 2D n’y est plus. Et dans ce cas précis, on pourrait presque dire que sans précision, la vitesse n’est rien! Les fans de la première heure ne laisseront pas passer ce petit problème, et un « c’était mieux avant » plane déjà au-dessus de Sonic Adventure…

3-SEGA RALLY 2
Une suite qui s’embourbe
Sega Rally 2 accumule les syndrômes des deux jeux précédemment cités: tout comme le cas Virtua Fighter 3D, l’épisode précédent était une claque monstrueuse aussi bien en arcade que sur Saturn mais cette suite sortie elle aussi lors des débuts de la console a moins brillé, n’exploitant pas aussi bien le potentiel de la Dreamcast. Et tout comme dans Sonic Adventure, on note une certaine dégradation de la maniabilité qui était elle aussi une marque de fabrique fondamentale de Sega Rally. Le contenu plus riche équilibre les choses, Sega Rally 2 s’arrête donc à mi-chemin entre les suites aux défauts mineurs et celles qui posent réellement de gros, gros problèmes…

2-DAYTONA USA 2001
La Hornet est morte ce soir…
Les choses sérieuses commencent. Daytona USA 2001 est pourtant très convaincant graphiquement mais là encore, la maniabilité est foireuse. C’est difficile à avaler sachant que le premier Daytona était vraiment réussi et grisant de ce côté là, c’est d’autant plus difficile à pardonner qu’entre temps l’alerte avait déjà été donnée lors de l’adaptation de Daytona USA CCE sur Saturn! Daytona USA 2001 sur Dreamcast persiste et signe malgré tout. Ça mérite sanction et une belle 2nde place dans ce classement. Et hop, une licence de plus qu’il vaut mieux connaître et jouer sur la console d’avant!

1-FIGHTING VIPERS 2
Le ridicule peut parfois tuer
Voilà la petite cata qui surpasse les autres. Fighting Vipers était un jeu fun, efficace, pas mal foutu et surtout très original sur Saturn avec ses persos aux accessoires improbables et aux armures qui peuvent voler en éclats. La suite a malheureusement loupé le train de l’évolution, loin d’être techniquement transcendantale pour la Dreamcast avec une réalisation plutôt moyenne et un contenu franchement à la traîne. Et si on sent que Virtua Fighter 3tb va avoir du mal à dominer la vague des prochains jeux de combat, on peut parier à 10 contre 1 que Fighting Vipers 2 va se faire lyncher dans les règles de l’art. Et oui, le XXIème siècle est cruel: la veille, vous attiriez le regard de nombreux joueurs avec votre belle armure et vos coups dévastateurs; aujourd’hui, on vous lance des pierres en se foutant de votre gueule parce-que c’est totalement ridicule de se battre en fluo avec une grosse peluche dans le dos ou sur la selle d’un BMX. Que voulez-vous, les temps changent…

Pour conclure:
On a beau eu adorer la Dreamcast, il ne faut pas se voiler la face: les jeux-vidéos ci-dessus ont un peu ramassé lorsqu’ils ont débarqué sur cette console, du « oh rien de bien méchant » au « argh rendez-moi ma Saturn!! ». C’est vraiment dommage sachant que dans certains cas il s’agissait de licences encore relativement jeunes et prometteuses. Donc oui, après autopsie on peut bien affirmer que certaines licences ont été tuées par la Dreamcast (enfin y’a aussi les empreintes de développeurs pas vraiment innocents, faut pas déconner non plus). Fort heureusement, Sega a de nombreuses autres cartouches avec certaines suites vraiment éclatantes sur cette console comme Ecco, The House of the Dead 2, Phantasy Star Online…

… Ou encore de nouvelles licences qui annoncent le meilleur pour la 128 Bits avec notamment Jet Set Radio, F355 Challenge et bien sûr le magnifique Shenmue!

Le retrogaming et la dreamcast
5 (100%) 3 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *