Imprimante 3D : les secteurs d’application

Les débuts de l’impression 3D remontent aux années 1980. Chuck Hull avait, grâce à ce procédé, réussi à fabriquer une petite tasse. Les coûts de production de ces imprimantes 3D étaient toutefois, à l’époque, assez onéreux. C’est pour cela que cette technologie a été peu vulgarisée pendant cette période. Mais depuis quelques années, elle fait son entrée dans quasiment tous les domaines notamment grâce à l’évolution technologique. Cette technique, qui consiste à créer des objets grâce à des modèles numériques sur des imprimantes 3D, permet de faire à moindre coût le prototypage, la personnalisation ou la fabrication de pièces complexes.

L’utilisation de l’impression 3D dans la mode

Les technologies d’impression 3D ont fait depuis quelques années leur entrée dans le secteur de la mode, notamment dans la haute couture. Avec elle, les stylistes élargissent considérablement leurs possibilités créatives. Ils peuvent concevoir des coupes spéciales et des lignes vestimentaires avec des motifs complexes et innovants. Il est en effet désormais possible d’imprimer des jupes, des robes, des chaussures, etc. C’est pourquoi de nombreux professionnels du secteur choisissent d’opter pour une imprimante 3D professionnelle afin de réaliser des modèles qui tendent à être uniques et originaux.

Elle permet également de concevoir des vêtements sur mesure, de réduire le stockage ainsi que les déchets. L’imprimante 3D optimise en effet la production en fabriquant des commandes personnalisées et en réduisant les chutes de matières. Cette technologie facilite les tests des nouvelles pièces et favorise l’utilisation des matériaux nécessaires à la fabrication sans gaspillage. Les ornements pour les textiles classiques, les accessoires de couture ou de mode comme les boutons, les anneaux, les lunettes de soleil ou encore les parapluies sont également créés grâce aux imprimantes 3D.

La fabrication additive (FA) permet de surcroît de gagner du temps et de réduire les frais de production des parties métalliques des articles de maroquinerie. Grâce à ces solutions d’impression tridimensionnelle, vous pouvez enfin personnaliser vos chaussures, vêtements ou autres accessoires de mode en y gravant vos initiales ou celles de vos proches.

La technologie de la fabrication additive au service de la médecine

Depuis ses débuts, l’impression 3D a connu beaucoup d’avancées. Elle a donc été associée à plusieurs secteurs, dont celui de la santé. Ses applications sont nombreuses : fabrications de prothèses sur mesure, simulation chirurgicale et bien d’autres.

La fabrication des prothèses

Les prothèses sont des dispositifs artificiels capables de remplir des fonctions de l’organisme humain. Elles peuvent remplacer un membre ou aider une partie du corps à mieux fonctionner. La santé fait partie des secteurs qui exploitent le plus l’impression 3D. Cette technologie est connue dans le domaine, surtout pour la fabrication de ces dispositifs. Les imprimantes 3D offrent en effet une précision qui permet par exemple de créer des prothèses auditives, qui correspondent à l’anatomie du porteur. Il est également possible de réduire les coûts et les délais de production de ces prothèses. Les matériaux et les techniques utilisés par la fabrication additive étant moins onéreux.

La création d’implants

L’implant est un dispositif médical destiné à compenser le vide créé par le déficit d’un organe ou d’une partie de l’anatomie humaine. On les pose souvent dans des zones extrêmement sensibles comme les seins, le thorax, les fesses, etc. Le dimensionnement des implants doit donc être minutieux pour éviter les problèmes liés à leur mise en place. C’est pourquoi les spécialistes préfèrent l’impression 3D pour leur fabrication. Les produits créés avec ces imprimantes se démarquent des implants classiques par leur précision. Les modèles utilisés proviennent généralement du scan de la zone où sera posé l’implant. Avec la fabrication additive, les risques de rejet sont ainsi minimisés.

La conception d’outils didacticiels

La fabrication additive est très utile dans la conception d’outils didactiques. Ce procédé peut permettre de créer des aides chirurgicales. Il s’agit en effet des reproductions de parties du corps humain destinées à parfaire la pratique des étudiants en chirurgie. Quand elles concernent les organes, les aides chirurgicales permettent aux praticiens de bien connaître les particularités des zones d’intervention, afin de minimiser la durée des chirurgies et surtout les risques d’échec.

L’impression 3D dans l’odontologie

L’odontologie a connu une grande avancée avec l’introduction de l’impression 3D. Les fabricants de dispositifs médicaux dentaires peuvent dorénavant produire plus rapidement en dématérialisant leur cycle de fabrication. Sur le plan technique, l’impression 3D augmente l’efficacité des appareils dentaires par exemple. Ils sont désormais faits sur mesure. La chirurgie dentaire s’est également beaucoup améliorée avec des guides implantaires plus précis. La restauration des prothèses est enfin plus simple avec ce procédé révolutionnaire. Le fichier numérique du scanner tient en effet compte des modifications qui justifient le redimensionnement de l’appareil.

La précision de l’impression 3D dans la joaillerie

La fabrication additive est une technique très courante dans la réalisation des bijoux. Elle intervient principalement dans le prototypage des modèles, la conception des moules, et l’impression directe des bijoux. La fabrication additive vous permet de réaliser des modèles en platine, en or ou encore en argent. Les technologies SLA (stereolithograph apparatus) sont les plus utilisées pour l’impression des bijoux.

Avec la fabrication additive, les bijoux de luxe sont moins onéreux, avec des motifs faits avec de plus en plus de finesse. Vous pouvez utiliser le scan 3D pour compléter l’impression 3D. Associés, ces deux procédés améliorent les modèles grâce aux fichiers CAD. Ils facilitent également la réparation des produits abîmés.

Le prototypage fonctionnel dans la production industrielle

Le prototypage fonctionnel est l’activité industrielle qui a le plus recours à l’impression 3D. Il s’agit en effet de l’étape de fabrication au cours de laquelle, le modèle de base d’un produit est débarrassé de toutes ses imperfections. Avec l’impression 3D, vous pouvez en effet finir rapidement l’opération de prototypage fonctionnel sans la bâcler. Vous maîtrisez ainsi les coûts de fabrication et les itérations. Les imprimantes 3D vous offrent de surcroît la possibilité de choisir la matière qui convient le mieux au produit que vous souhaitez fabriquer.

C’est notamment grâce à ce procédé que les entreprises industrielles, de mécanique et autres fabriquent leurs outillages et pièces de rechange par exemple. L’impression tridimensionnelle minimise en outre le phénomène récurrent de défaut de fabrication dans l’industrie moderne. Dans l’aéronautique et l’automobile par exemple, les solutions de FA sont utilisées pour fabriquer les pièces complexes comme les éléments du système de refroidissement.

Laisser un commentaire