cybercriminalité

La cybercriminalité a atteint des chiffres records ces cinq dernières années. Ses attaques ciblent à la fois les particuliers comme vous et moi, mais également les entreprises ou grandes administrations. Exit les mails frauduleux qui vous induisaient en erreur et vous faisaient atterrir sur un mauvais site, désormais les astuces de ces criminels du net sont de plus en plus nombreuses et perfectionnées. Cyberplus fait un point sur ce phénomène sans précédent.

Quelles sont les différentes types d’attaques des cybercriminels ?

Les attaques des cybercriminels se font de plus en plus discrètes et difficiles à déceler, même pour les yeux les plus avisés. Ce n’est pas pour rien que le nombre d’expert en cybersécurité, qu’il s’agisse d’entreprises ou de particuliers, ne cesse de croître ces dernières années. Leurs missions ? Vous défendre des cyberattaques. Deux types d’attaques existent :

L’attaque par hameçonnage

Egalement appelée phishing ou encore filoutage, le hameçonnage est l’une des attaques cybercriminelles la plus présente sur internet. L’objectif de celle-ci est très simple : usurper l’identité d’un tiers afin de récupérer vos codes bancaires ou encore vos données personnelles afin d’en faire un usage criminel. La forme la plus commune de phishing consiste pour le criminel à copier tous les codes d’usage (logo, forme du mail, signature…) d’une entité telle que la banque, administration, ou encore fournisseurs d’accès internet (parmi bien d’autres) et de créer un mail vous invitant à vous connecter à un site falsifié pour y modifier vos données personnelles. Cette technique cible particulièrement les personnes âgées, qui sont moins à-même de détecter un site officiel d’un site falsifié, contrairement à quelqu’un qui est au fait des dernières technologies.

Le gouvernement a mis en place quelques conseils pour vous aider à vous en prémunir : vous pouvez les retrouver sur ce site.

L’attaque par rançongiciel

Aussi appelée ransomware, cette technique consiste à installer à votre insu sur votre ordinateur un programmes informatiques malveillants, parfois très discrets, qui va répertorier toutes vos activités. Les données ainsi récoltées, permettent aux cybercriminels de vous faire chanter et de vous menacer contre une rançon. La plupart du temps elle prend la forme d’un mail classique, un peu comme le fishing, vous indiquant un lien à suivre. Il suffit d’un clic pour que le logiciel soit téléchargé et lancé sur votre ordinateur. Les rançons sont souvent sous la forme d’une demande de rançons en bitcoin.

Que faire en cas d’attaque cybercriminelle ?

Contacter la police rapidement

Si vous avez été victime d’une escroquerie en ligne, ou d’une cyberattaque, même s’il s’agit juste d’un soupçon vous pouvez déposer une plainte auprès du commissariat de police nationale le plus proche de chez vous. Vous pouvez également envoyer un courrier au Procureur de la République, référent du Tribunal de Grande Instance, détaillant ce qu’il s’est passé avec mail imprimé, les sommes d’argents envoyées, sur quel compte etc.

Contacter un site expert en cybercriminalité

Plusieurs sociétés expertes en cybersécurité existes en France, dont plusieurs sont leaders dans leur domaine. Cyberplus vous recommande de vous appel à Expert Line, société qui existe depuis 1986 et qui est experte dans son domaine, ayant assisté à la naissance d’Internet et toutes ses évolutions, même les mauvaises. Cela va vous permettre de réaliser un audit de votre ordinateur afin d’analyser son degré de vulnérabilité aux cyberattaques et de le sécuriser si nécessaires, à l’aide d’outils comme un pare-feu, anti-virus, anti-intrusion, etc.

Notez cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci d'entrer votre nom ici